Computergestützte Epidemiologie
Mathematische Modellierung
Simulation
DE | EN | FR

Modèle mathématique à propos de la dynamique des parasites asexués de la malaria dans le sang humain

Pour décrire la parasitémie d'une personne qui entre pour la première fois en contact avec le parasite de la malaria, un modèle d'équation différentielle semi-aléatoire a été développé. Les paramètres ont été estimés à partir des données de patients atteints de syphilis qui s'étaient soumis à une thérapie contre la malaria et chez lesquels a été effectuée une prise de sang quotidienne. Les résultats de notre modèle ont été comparés avec une "statistique-cible" pour les aspects biologiquement pertinents, statistique cible qui avait été calculée à partir des données des patients syphilitiques.
Les résultats obtenus furent à plus d'un titre plus réalistes que tous les résultats de modèles publiés jusqu'alors. Ce qui fut important pour cela, c'est la combinaison suivante de caractéristiques du modèle:

  • Variation d'antignènes intra-clonale
  • Forte variation du taux de croissance originel des parasites (dépendant de la variante des parasites et du cas du patient)
  • Une autorégulation innée, propre à chaque patient, de la densité des parasites
  • Une immunité acquise spécifique à chaque variante
  • Une immunité acquise, propre à chaque patient, englobant toutes les variantes